FORUM MÉDICAL ALGÉRIEN


 
Le Saint CoranAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion


Aimez vs Amis-med?
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
A consulté
Charte et Règles du forum
l'Équipe amis-med

Comment puis-je poster un sujet dans un forum ?
Héberger une image ; Mettre une signature
Niveau d'avertissement
Comité de conseil


Faire un don
amis-med sur facebook
amis-med

Derniers sujets
» Revue De Chirurgie Orthopédique Et Traumatologique 2016
Aujourd'hui à 15:08 par JAAFAR ABDELHAFIDH

» Le Manuel Du Généraliste 2017 : Les Urgences Cardiovasculaires Et Thoraciques
Aujourd'hui à 10:33 par JABRI

» Le Manuel Du Résidanat 2017 : ORL
Aujourd'hui à 10:32 par JABRI

» Chirurgie Otologique Et Oto-Neurologique-Masson
Aujourd'hui à 10:29 par JABRI

» Le Manuel Du Résident 2017 : ORL
Hier à 19:55 par pvonica

»  Comprehensive And Clinical AnatomyOf The Middle Ear-Springer 2013
Hier à 18:52 par pvonica

» Acne : Causes And Practical Management 2015
Hier à 18:43 par pvonica

» Le Manuel Du Généraliste 2017 : Les Urgences Traumatologiques
Sam 24 Juin - 19:43 par dahou82

» CAT et ordonnances types aux urgences
Sam 24 Juin - 16:46 par dahou82

» MÉGA-GUIDE PRATIQUE DES URGENCES 2016
Sam 24 Juin - 16:41 par dahou82

» NETTER'S CLINICAL ANATOMY- 3éme édition-2014
Ven 23 Juin - 17:50 par JABRI

» The Netter Collection Of Medical Illustrations ( 8 volumes)
Ven 23 Juin - 17:50 par JABRI

» Collection Réalités En Chirurgie Plastique 2016
Ven 23 Juin - 17:47 par JABRI

» Enyclopédie.Médico.Chirurgicale
Ven 23 Juin - 17:46 par JABRI

» Chirurgie Du Nez, Des Fosses Nasales Et Des Sinus-Masson
Ven 23 Juin - 17:44 par JABRI

» Atlas d'anatomie palpatoire du cou, du tronc, du membre supérieur
Ven 23 Juin - 17:43 par JABRI

» Néphrologie Et Troubles Hydroélectrolytiques 2014
Ven 23 Juin - 17:38 par JABRI

» Les brulures
Ven 23 Juin - 17:38 par JABRI

» Guide pratique de la création et gestion du cabinet médical
Ven 23 Juin - 17:00 par fethi0963

» Pediatric Otolaryngology 2012
Ven 23 Juin - 16:45 par pvonica

Les posteurs les plus actifs du mois
Vandetta
 
JABRI
 
pvonica
 
dablm
 
JAAFAR ABDELHAFIDH
 
hicham hakim
 
ms170351
 
dahou82
 
tyacou
 
Maurice93
 
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 109 le Mer 29 Mai - 23:55
pub
Partenaires

Top Maroc
boosterforum
Mots-clés les plus tagués
À découvrir : #cours | #concours | #résidanat

Partagez|

Un virus qui prolifère via le réseau Wi-Fi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Un virus qui prolifère via le réseau Wi-Fi Jeu 6 Mar - 15:53

Un virus qui prolifère via le réseau Wi-Fi


En Angleterre, une équipe de chercheurs de l’université de Liverpool a conçu un virus expérimental capable de se propager à travers un réseau Wi-Fi. Baptisé Chameleon, il se répand en passant d’un point d’accès à un autre sans être détecté par les antivirus classiques.

Des chercheurs de l’université de Liverpool viennent de démontrer qu’un virus informatique est capable de se propager via un réseau Wi-Fi dans des zones densément peuplées aussi efficacement qu’un rhume. Pour cela, ils ont développé un virus nommé Chameleon qui a la particularité de s’attaquer directement aux points d’accès Wi-Fi et de passer de l’un à l’autre pour s’étendre. Plus la densité de population (et par conséquent le nombre de points d’accès potentiels) est élevée, plus l’infection est rapide. Par ailleurs, le virus peut toucher aussi bien des particuliers que des entreprises.

Plus inquiétant encore, Chameleon est indétectable et peut identifier les points d’accès les moins bien sécurisés afin de continuer à s’étendre. Le virus s’attaque au micrologiciel (firmware) du point d’accès Wi-Fi et usurpe les identifiants. « Ainsi, tous les attributs visibles et physiques sont copiés et il n'y a pas de changement significatif du volume de trafic ou des informations de localisation », expliquent les chercheurs dans leur article publié dans la revue Eurasip Journal on Information Security.

Attaques virales simulées de Wi-Fi en Wi-Fi à Londres et Belfast

Pour démontrer l’efficacité de leur concept, les chercheurs ont testé leur virus en simulant des attaques sur les villes de Londres et de Belfast à partir de données récupérées sur wigle.net. La partie de Londres qui a été analysée contenait 96.433 points d’accès Wi-Fi dont 24 % étaient ouverts, 48 % protégés par chiffrement WPA ou WPA2 et 19 % protégés par protocole WEP. La région de Belfast contenait 14.553 points d’accès dont 22 % étaient ouverts, 61 % protégés en WPA ou WPA2 et 14 % en WEP. « Les zones les plus densément peuplées possèdent plus de points d’accès proches les uns des autres, ce qui signifie que le virus s’est propagé plus rapidement, en particulier à travers des réseaux connectés dans un rayon de 10 à 50 mètres », expliquent les auteurs de l’étude.

Selon eux, l’infection via Wi-Fi offre plusieurs avantages par rapport à l’injection de virus via le réseau câblé d’Internet (backbone). Tout d’abord, la propagation du virus pourrait se poursuivre en dépit de mises à jour de sécurité sur le backbone, par exemple pour faire de l’inspection de paquets en profondeur. Ensuite, l’évaluation du nombre de terminaux infectés par un virus comme Chameleon serait irréalisable avec les outils existants, qui se basent sur des connexions à des adresses IP ou des noms de domaine suspects. De plus, le virus peut infecter des nœuds qui ne sont pas connectés au backbone, et il peut agir de façon ciblée sur certaines zones géographiques.

Les chercheurs ont également constaté que Chameleon n’affecte pas le fonctionnement du point d’accès tout en étant capable de collecter et transmettre les identifiants Wi-Fi de tous les utilisateurs qui y sont connectés. Et même si une majorité des points d’accès étaient protégés par chiffrement WPA et mot de passe lors de l’essai, le virus s’est tout simplement attaché à détecter ceux qui étaient ouverts ou insuffisamment sécurisés, à l’instar des points Wi-Fi que l’on trouve dans les lieux publics tels que les cafés ou les aéroports. Au final, le seul point positif à retenir de cette démonstration est que ce type de virus ne peut en aucun cas fonctionner s’il tombe sur un point d’accès protégé. Sécuriser sa connexion Wi-Fi est donc plus que jamais recommandé.

Le 05/03/2014 à 08:28 - Par Marc Zaffagni, Futura-Sciences.


Une fleur peut se faner,le monde peut s'écouler mais l'amitié ne peut s'effondrer quand elle vient du coeur.




nour elhouda
avatar
nour elhouda
Medaille2
Féminin
Filière : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Messages : 7140
Points : 7928
Date d'inscription : 27/12/2011
Réputation : 79
Localisation : Algérie
Niveau d'avertissement : aucun  avertissement
Revenir en haut Aller en bas

Un virus qui prolifère via le réseau Wi-Fi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM MÉDICAL ALGÉRIEN :: Divers :: Discussions générales :: High Tech-
Sauter vers: